UTOPIA

Depuis quelques années déjà, le Pôle Supérieur de Design de la Nouvelle Aquitaine – Raymond Loewy de La Souterraine place au centre de sa pédagogie une approche respecteueuse et responsable envers  l’environnement. En effet, ici, les enseignants prennent à coeur d’éduquer et de transmettre des valeurs éthiques liées au développement durable auprès de leurs étudiants, qu’ils considèrent comme les créatifs et les acteurs du monde de demain.

C’est dans ce cadre que les étudiants en DNMADE Matériaux 1ère année ont participé à un projet collaboratif au sein de la ressourcerie Le monde allant vers… d’Eymoutiers, à l’occasion de la semaine européenne pour la réduction des déchets.

 

 « On ne dira jamais assez que, dans les problèmes de pollution, le designer est plus lourdement impliqué que la plupart des gens. » 

Victor Papanek, Design pour un monde réel, 1974.

 

En effet, l’industrie du textile est aujourd’hui considérée comme l’une des plus polluantes au monde. C’est pourquoi, les enseignants souhaitent amener les étudiants à réfléchir sur cette problématique. Les étudiants se sont alors emparés d’une ressource présente en quantité au sein de la ressourcerie d’Eymoutiers : les textiles déclassés, désuets, abandonnés, abimés ou usagés.

Les étudiants ont ainsi travaillé sur le principe de l’up-cycling, afin de donner une nouvelle allure et une seconde vie à ces textiles oubliés. Pour cela, leur réflexion s’est basée sur l’univers graphique et plastique du titre UTOPIA de Björk, une artiste pleinement engagée dans les enjeux environnementaux. Pour les accompagner, les étudiants ont bénéficié de l’expertise de Gwendoline Bouget, une couturière-costumière implantée à Eymoutiers, durant toute la durée du workshop.

Ce travail intense d’une semaine, en totale immersion en plein coeur d’Eymoutiers, a abouti à la présentation d’un premier défilé le 23 novembre 2019 au sein de la ressourcerie Le monde allant vers…

 

Les étudiants présenteront une nouvelle fois leurs tenues le 14 février 2020 à 18h au LOFT à La Souterraine, à l’occasion du lancement des 30ème Journées Portes Ouvertes de l’établissement. Ne manquez pas ce rendez-vous incontournable!

Workshop teinture végétale

Tout comme leurs prédécesseurs, les étudiants de DNMADE 1ère année ont bénéficié mi-septembre d’un workshop consacré aux savoir-faire inhérents à la teinture végétale en compagnie de la spécialiste Marie Marquet.

 

Le workshop débute par une balade au coeur de La Souterraine, afin d’y débusquer des plantes tinctoriales locales et inattendues. Cette approche botanique a ainsi permis aux étudiants d’identifier et de récolter des végétaux qui seront transformés en teinture végétale tout au cours de la semaine à venir.

 

Les étudiants ont par la suite découvert plusieurs techniques et approches de la teinture végétale. Marie Marquet leur a ainsi montré comment réaliser un martelage, de l’encre végétale, de l’éco-print ou encore du shibori à l’indigo!

 

Les étudiants ont ainsi acquis bon nombre de bases afin d’investir pleinement le large champ de la teinture végétale. Ils pourront ainsi l’exploiter dans plusieurs projets à venir.

Workshop Feutre & Paysage

Dès la rentrée de septembre 2019, les étudiants de DNMADE Matériaux 1ère et 2ème année ont bénéficié d’un workshop d’intégration sur la thématique Feutre & Paysage dans la petite commune de La Celle Dunoise située au coeur de la Vallée des Peintres.

 

La première étape de cette aventure de cinq jour fut consacrée à la rencontre, l’observation et la retranscription du paysage environnant au moyen du croquis. Les étudiants ont ainsi pu profiter du climat agréable de la Creuse pour s’imprégner pleinement du paysage rural et urbain des alentours.

 

Suite à leurs observations et traductions du paysage de La Celle Dunoise, les étudiants ont ensuite cherché à retranscrire leurs impressions par le feutrage de la laine de manière sensorielle et visuelle.

 

Le workshop s’est achevé par une présentation des travaux réalisés durant la semaine auprès des habitants de la commune, très heureux de découvrir les ressentis matiéristes des étudiants sur leur territoire.

 

Ce workshop aura ainsi permis au étudiants de 1ère et 2ème année de faire connaissance au coeur du territoire limousin propice à l’inspiration et aux découvertes!

Workshop chaussure

 

Les étudiants de DNMADE Matériaux première année ont participé à un workshop de création de chaussures à la fois enrichissant et intense… En effet, l’objectif étant de réaliser une paire de chaussures de A à Z en seulement cinq jours!

 

Pour les accompagner dans ce challenge, les étudiants ont bénéficié de l’accompagnement et de l’expertise deux bottiers professionnels : Joël Petier et Clémence Nerbusson.

 

Les étudiants ont ainsi été initié à toutes les étapes de fabrication d’une paire de chaussures : de la prise de mesure au montage de la tige jusqu’au semelage, rien ne leur a échappé. Cette semaine intensive leur a ainsi permis d’appréhender les gestes initiaux et fondamentaux du métier d’artisan bottier.

 

 

Paysages textiles

“ Le paysage est ce que l’on voit après avoir cessé de l’observer… ”

Thomas et le voyageur : Esquisse du jardin planétaireGilles Clément, jardinier, paysagiste, botaniste, biologiste et écrivain français.

/

Le paysage incarne un haut lieu d’inspiration… Pauvre ou foisonnant, rural ou urbain, structuré ou désordonné, sec ou humide, figé ou en mouvement… Il ne cesse de nous surprendre… Et dans son immensité, des détails interpellent notre attention.
En s’imprégnant de détails de paysages  qu’ils ont eux-même photographié, les étudiants ont alors travailler à l’élaboration de leur première micro-collection d’échantillons textiles exploitant en priorité les savoir-faire appris avec Bente Van Kleef, liés au cardage, au filage, au crochetage et au tricot.

 

 

 

Carder, filer, tricoter, crocheter…

Courant septembre 2018, les DNMADE Matériaux ont bénéficié d’un premier workshop tourné vers l’apprentissage de savoir-faire textiles initiaux, encadré par Bente Van Kleef.

 

Avant de pouvoir tricoter, il faut d’abord savoir filer… Car sans fil, difficile de réaliser un tricot. Et avant de pouvoir filer, il vaut mieux carder la matière à mettre en forme… Car sans cardage, il est compliqué d’obtenir du fil… Puis, avant de carder, il faut prendre le temps de laver la laine fraichement tondue… Et ainsi de suite!

 

Durant une petite semaine, les étudiants de première année se sont alors confrontés aux différentes étapes de fabrication liées à la filière laine. Une initiation fondamentale pour appréhender les différentes techniques artisanales ancrées depuis des générations en Limousin.